La Transbaie

Le 24 juin, la course à faire absolument.

La Transbaie est unique : il s’agit de la traversée à « marée basse » de la Baie de Somme ; aller-retour entre Saint-Valérie-sur-Somme et Le Crotoy. Elle ne ressemble à aucune autre course. Trois kilomètres de bitume, un peu de cross, un chenal à franchir, un canyon à emprunter sur des centaines de mètres, des sables plus ou moins stables à traverser, beaucoup de vase, un ravitaillement arrivé sur la plage du Crotoy puis retour sur Saint-valérie, par la Baie bien entendu... Le tout sur une quinzaine de kilomètres... 6500 participants...

Avant la course, propres, secs et souriants.

Cette année, rien à voir avec l’édition de 2005 : en effet, cette année-là, la canicule sévissait : plus de 30 °, 1 h 30 d’attente avant le départ sous un soleil accablant (en effet le départ ne peut être lancé que si toutes les conditions par rapport à la marée sont réunies...), ravitaillement à court d’eau. Le coup de chaleur ou la déshydratation nous guettaient ; il faisait bon s’éclabousser et profiter au maximum des passages dans l’eau de mer ; à l’époque nous étions 4 représentants du RAC (Monique Dym, Sylviane Miller, Audrey Branswyck et moi-même) et avions vraiment apprécié cette course.

Après la course, surtout trempés mais toujours souriants.

Le cru 2007 fut bien différent : en arrivant sur Saint-Valérie vers midi, nous constations que la température ne montait pas au-delà de 13° et la pluie ne cessait de tomber. Trois représentants du RAC cette fois-ci : Hélène, Philippe (le « chti grincheux ») que nous n’avons jamais croisé là-bas et moi-même ; mais aussi Jean le copain d’Hélène qui faisait, là, sa première course ; à croire qu’Hélène voulait le dégoûter à jamais de se lancer dans ce sport !!! Malgré un temps peu engageant nous avons tous appréciés la course mais n’avons pas trop insisté pour rester dans l’eau, ni pour nous rouler dans la boue.... Avant de repartir, devant l’ampleur des bouchons, Hélène, Jean et moi avons décidé de déguster une bonne bière, puis une moule frite. Ainsi, nous pouvions repartir « retapés » après tous nos exploits.

Avec Jean....Future recrue du RAC ?

Encore de bons souvenirs de cette course...

6500 inscrits, 5910 classés

Nom Classement Temps
Jean Pierre Moisson 2290ème 1h25’41’’
Hélène Lagache 2749ème 1h29’05’’
Philippe Bourre 5564ème 2h02’11’’

Article rédigé par Jean Pierre Moisson.

Article rédigé par : - le 16 juillet 2007 - 1294 visites