Francfort

Le 28 octobre s’est couru le Marathon de Francfort.

Un temps idéal, frais 10° et sec. Un beau plateau de coureurs (premier à 2h07mn) pour mener le train à un peu plus de 11 000 marathoniens. Un parcours plat, bordé de nombreux spectateurs enthousiastes animés par des orchestres à tous les coins de rue, pour le nirvana des coureurs. Il en fallait pas plus pour une course exemplaire de régularité d’Edeltraud (Alias Edi) et battre son record en 4h24mn. Quant à ma pomme, une bonne première partie en 1h35mn au semi, mais le corps a rappelé le bon souvenir du Médoc (et de ses abus) suivi des 100 km de Millau, et tout ça sur les 2 mois, en freinant mon deuxième semi en 1h54mn.

A noter une arrivée dans le « Messe » sous les projecteurs, laser, lachers de flammes, de fumées, et votre bouille projeté sur un écran de 4mX3m, de quoi caresser son ego et faire de chaque coureur le champion de l’année.

Avant le départ.

Bon, il nous faut rester les pieds sur terre, et repositionner quelques épreuves, peut être un peu plus raisonnables que 4 marathons et un 100km dans l’année. Tout le monde n’est pas Phillipidus Nys.

Ravitaillement de fin de course.

Edeltraud Salomé bat son record sur la distance en 4h24’27’’ et se classe 7102ème.

Alain Salomé se classe 2153ème en 3h29’13’’

Article rédigé par Alain Salomé.

Pour en savoir plus : Le site de la course
Article rédigé par : - le 31 octobre 2007 - 535 visites