Cross du Bois de Florimond - Harnes 29 11 2009

Matin pluvieux pour les 4 raciens de cette édition du cross de HARNES !

Les jeunes ont ouvert la valse des courses sous la pluie, mais l’accalmie arrive à point nommé pour le cross long sur lequel se retrouvent quatre raciens :

Romuald AUBRY racien triathlète qui continue sa série après Wambrechies

Régis DARTOIS racien triathlète

Vincent LECLERCQ nouveau racien de l’année

et Jean-Claude QUEVALLIER qui prend son premier dossard depuis la mi-juillet !

Super parcours que ce cross du bois de Florimont avec la fameuse grimpette que nous passerons 5 fois, tracé sur un terrain drainant, pas trop boueux vu toute la pluie de ces derniers jours : que du plaisir !

Bonne ambiance avec des encouragements de la part des spectateurs et officiels et même des coureurs entre eux :

les premiers qui m’ont doublé dans leur dernier tour (sympa, mais ils ne craignaient pas que je les rattrape…)
entre adversaires du derniers tour qui s’encouragent, ceux qui sont dépassés poussant les plus vaillants à poursuivre l’ultime emballage, ceux qui dépassent proposant de s’accrocher dans leur foulée : ça c’est classe !
Notre nouveau camarade Vincent se débrouille pas mal : 161ème en 41’15.

Quant à nos deux "Ronchin Tri" ils n’étaient pas là pour amuser la galerie :

Nom Prénom Place temps
Régis Dartois 63 34’13"
Romuald Aubry 135 38’53"
Jean-Claude Quevallier 174 43’15"

Si on considère que le troisième du cross court est un "WASQUEHAL TRIATHLON" on peut se demander si le fait de bien savoir nager n’est pas un avantage en cross !

ah, j’allais oublier :

moi même, qui ne sait pas bien nager, 174ème 43’15" (oui bon, et alors !).

PS1 : "Ronchin Tri" ça veut dire "Racien qui fait du triathlon", c’est pas une association de recyclage des déchets.

PS2 : Non, Jean-Claude QUEVALLIER n’a pas pris de licence au JAF, c’est une erreur des organisateurs qui ont fait un copier-coller avec l’incription de Florent QUEVALLIER (faut dire qu’on fait pas dans le simple dans la famille).

PS3 : Comme les anciens du RAC ne savent pas écrire correctement le nom de leur club, on comprend que les nouveaux sont désemparés et laissent un blanc !

Article rédigé par : JeanCQ - le 6 décembre 2009 - 789 visites