La Courses des Chicons Baisieux le 25 Octobre 2009 Marcheurs

Les Raciens à bâtons à la course des Chicons..

La course des Chicons, un grand rendez-vous de la fin de saison de course à pied (avec encore cette année de nombreux Raciens coureurs en lice), propose pour la deuxième année un parcours de marche avec vocation d’initiation à la marche nordique.
L’occasion est trop belle pour la jeune section de marcheurs du RAC de venir se tester sur 10km et de sonder le niveau de cette pratique qui éclot un peu partout cette année,
En effet il apparaît régulièrement de nouveaux clubs et associations qui font marcher des gens avec des bâtons, mais s’agit-il toujours véritablement de marche nordique ?

Ainsi 4 raciens sont au départ, bâtons en mains ce dimanche :
– Corinne
– Bernard
– Jean-Paul
– Jean-Claude

Accueillis par une organisation bon-enfant et anti-compétition (pas de dossard, pas de classement, mais prêt de bâtons, une initiation/encadrement par un coach , . . .), nous nous retrouvons une bonne cinquantaine pour la séance d’étirements sous les ordres de Claude, la coach de service, au soleil, ça s’annonce sympa !

L’heure du départ, dans le genre « c’est par-là, suivez-moi », le groupe se met en marche dans la foulée du coach, panache blond au vent.
Rapidement le peloton s’étire et nos 4 Raciens se retrouvent en tête à mettre en application les enseignements inculqués ces quelques dernières semaines par Sébastien :
Déroulé du pied, foulée rasante, avancer les bras, bien prolonger la poussée de bâton, « remonter la fermeture éclair », garder le sourire…
Sur ce parcours peu agréable pour le planté de bâton (beaucoup de bitume) avec cependant quelques passages en terre glissants, nous sommes un peu frustrés de ne pas pouvoir profiter pleinement de la poussée des bras, les pointes carbure pas plus que les patins caoutchouc n’assuraient l’adhérence correcte pour une bonne efficacité.
Passage au ravitaillement à mi parcourt qui propose un véritable stand de collation pour randonneur (boissons chaudes, froides, tartines au paté…), nous repartons tout salivant mais le ventre vide pour rattraper le coach qui n’a fait qu’un ravitallo express (un verre d’eau).
Quelques centaines de mètres plus loin la jonction est faite (au prix d’une bonne poursuite) et nous nous recalons dans la foulée du coach.
Une fin de parcours en ville en contre flux des coureurs, limite dangereuse avec des tournants sans visibilité des coureurs qui arrivent en face, nous mène au terme de cette marche, j’allais dire l’arrivée mais nous n’avons pas eu droit à passer une vraie ligne d’arrivée, avec des spectateurs, un commentateur : tout ça c’est réservé aux gents qui courent !

En conclusion : une première sortie intéressante qui nous rassure sur notre niveau, mais nous laisse sur notre faim sur le point sportif.
Nous avons hâte de participer à une rencontre spécifique sur un parcours adapté, avec de l’adversité, pour exprimer le caractère sportif de cette discipline : nous allons éplucher les calendriers et nous donner un prochain rendez-vous, c’est promis !

Article rédigé par : regisd - le 7 novembre 2009 - 604 visites