22 & 23 octobre 2010 Le festival des templiers

Alain sur l’endurance trail de 111km 4500m D+ et Edie sur le marathon des Causses 1860m de D+

4h00 du matin, avec 700 trailers, les 3 copains ch’tis : Sam, Alain(RAC) et Philippe s’élancent pour 111 km, dans un couloir de fumigènes rouges au son de la musique d’ERA dans les rues de Millau.

Sam Alain et Philippe 3 ch’tis

Le serpentin des frontales ondule dans les collines pour atteindre les Causses. Vers 7h30 après plus de 3 heures d’efforts, le soleil dévoile la beauté du site comme un théâtre de paradoxes : rugueur des rochers, adouçi par les touches picturales des couleurs d’automne. Petit à petit les sculptures naturelles de la main céleste cottoient les constructions aux endroits improbables pour les défenses nécessaires au temps des croisés.

Sculpture naturelle
La beauté du site sous le soleil

Malheureusement, après un peu plus de 95 km de spectacles majestueux, un rocher glissant et boom, c’est la chute le visage sur un tronc, et accroché dans le vide de quelques mètres, avant l’arrivée de deux coureurs pour me remettre sur le chemin. Le visage sanguinolant et quelques bosses ont amené le médecin m’inviter à stopper la course, avant les passages périlleux de fin de course.

Wanted pour avoir abîmé un arbre...

le lendemain, toujours dans l’ambiance d’ERA, à 13h15, Edie prenait le départ pour son premier trail montagne. Après les déboires de la veille, ce n’est pas très rassuré qu’elle s’élançait pour 42 km et 1860 de D+ avec 800 trailers.

Pas vraiment rassuré
Moment de doute avant le bang départ
La presse était au RDV pour Edie

C’est après 6h05 de véritable trail : chemin, caillasse, reliefs, racines...etc et 2 ravitaillements seulement, qu’Edie passe la ligne d’arrivée

Un rapido ravito
Pour en savoir plus : Site des Templiers
22 & 23 octobre 2010 Le festival des templiers , Alain R, le 1er novembre 2010 -

BRAVO à tous les deux pour cet exploit. Même si Alain a dû abandonner, bel exploit tout de même. Et félicitations Edie pour ce difficile marathon.

Article rédigé par : alain-salome - le 1er novembre 2010 - 706 visites