100 km de Millau le 26 septembre 2015

1700 coureurs au départ de ce 100 km.

Après une préparation plutôt perturbée par divers bobos, nous voici au départ du 100km de Millau. En effet, sur la préparation de 12 semaines, tout s’est à peu près bien passé pendant les 9 premières. Ensuite, tendinite au tendon d’achille, ce qui fait que j’ai fait 30 km en 3 semaines. Pour terminer, 1 semaine avant la course, blocage du dos. Il y a mieux comme préparation.

Donc, nous prenons le départ avec mon copain de galère, Fernand, qui lui aussi a eu sa part côté blessures. Donc, pas très confiant sur la suite des opérations, nous voilà partis.

Tout va bien jusqu’au marathon, puis, suite à la chaleur et au manque d’entrainement, gros coup de fatigue. Je pense arrêter au 50ème.

Fernand me remotive en me disant que le chrono ne compte pas pour lui et je continue en pensant mettre au moins 16h ou 17h.

Dans la descente après le viaduc de Millau, nous nous mettons à courir. Le passage du 50ème km m’a redonné du courage et il fait moins chaud. J’ai bien écouté les conseils d’Alain Salomé, j’évite de parler trop longtemps aux ravitaillements.

Et puis nous passons Saint Affrique, le 71ème et là, on se dit que sauf coup dur, on va y arriver. On remonte la côte de Tiergues à 8% pendant 5km en marchant et puis après on file vers Millau pour passer la ligne d’arrivée à deux. Belle aventure humaine et bon souvenir.

Résultat : 14h58, soit 10mn de moins que la dernière fois, malgré mes problèmes d’entrainement. Et 500 coureurs arriveront après nous. on se classe 991ème.

Bon, c’était mon 7ème cent bornes. Il va falloir penser au suivant.

Alain REYROLLE.

Pour en savoir plus : Le site de la course
Article rédigé par : Alain - le 12 octobre 2015 - 234 visites